Nouveau Véhicule Point de Rassemblement des Victimes

Le Véhicule Poste Médical Avancé (PMA), ne répondant pas totalement aux textes en vigueur et n’étant pas utilisé comme tel, a été transformé et réaménagé en Véhicule Point de Rassemblement de Victimes (VPRV). Cette transformation a été le fruit d’un groupe de travail qui a œuvré pendant plusieurs mois. Lors d’une intervention impliquant de nombreuses victimes, ce véhicule armé par trois sapeurs-pompiers du département, permettra d’installer un lieu de regroupement des victimes.

Conformément à la doctrine d’organisation des secours nombreuses victimes (ORSEC NOVI), les victimes sont composées de personnes impliquées, en urgence relative (UR), en urgence absolue (UA) et décédées.

Le VPRV a pour vocation de couvrir trois missions :

  • Rassembler, dénombrer via le système d’information numérique standardisé (SINUS) et prendre en charge les victimes, dans un dimensionnement indicatif de 20 UR et/ou 100 impliqués.
  • Compléter par du matériel supplémentaire l’action des équipages des véhicules de secours et d’assistance aux victimes (VSAV) qui réalisent un bilan primaire.
  • Au besoin, réarmer sur le terrain les VSAV pour les remettre en ordre de marche opérationnelle pour la poursuite des missions telles que les évacuations, etc.

Il est équipé pour réaliser le tri des victimes (fiches TANIT, tablettes, douchettes, bracelets, pancartes diverses). Il dispose de matériel d’immobilisation, de secours à personne, d’oxygénothérapie ainsi que des moyens logistiques nécessaires au rassemblement des victimes (tonnelle, tables, chaises, etc.).

Basé au centre de secours de Beaucourt, il est opérationnel depuis fin décembre 2018.

La décision de passer en mode PMA reviendra au chef des opérations de secours (COS) qui fera appel aux moyens du plan NOVI intégrant des moyens extra-départementaux.

Ce nouveau véhicule est au cœur de la refonte du plan NOVI menée en 2018. Il s’articule parfaitement dans une logique modulaire de montée en puissance en fonction des évènements avec l’ensemble des autres moyens pressentis. Le SDIS s’est ainsi remis totalement en ordre de marche dans le cadre de la nouvelle doctrine NOVI, prêt à faire face à tout évènement générant ou pouvant générer de nombreuses victimes.